A PROPOS

Publié le 5 juillet 2013

La sentinelle...

Magnifique photo de Dieter Heller partagée le 1er juillet 2013 sur le blog "les amis d'Hélie de Saint Marc"

Voilà un mois maintenant que je me suis lancé sur la toile, apportant au gré des articles divers, écrits ou relayés un témoignage que je veux être celui d'un homme libre, observateur attentif à l'évolution du monde. Normalement, c'est plutôt par cet article qu'il aurait fallu ouvrir le bal de l'écriture, mais ici sur ce blog de réflexions rebelles et païennes, je voulais d'abord sentir les vents avant de fixer le cap éditorial.

Qui suis-je ? Cela n'a pas d'importance, observateur, veilleur, héritier, rebelle, je n'aspire qu'a être cette sentinelle prête au combat qui fixe l'horizon qui s'obscurcit...

Nous arrivons dans l'âge sombre d'un cycle où les valeurs sont attaquées par la décadence inéluctable d'un système corrompu et aliéné par le pouvoir de l'argent.

Deux attitudes restent à l'Homme, "baisser les bras" et s'enivrer des petits plaisirs hypnotiques qui le rendent esclave de cette société consumériste... ou 'relever la tête" pour gagner le bonheur de rester libre de participer à la défense du monde.

Mais nous ne pouvons lutter contre les cycles, pas plus ceux de la Nature que ceux de l'Histoire, et ce qu'il nous faut réaliser aujourd'hui c'est un sanctuaire fortifié par notre héritage où nos valeurs communes seront préservées comme un feu sacré. Peu importe la tempête qui s'annonce à l'horizon de notre civilisation, elle peut , comme par le passé, survivre et renaître sous d'autres formes plus grandes et plus hautes...et même si dans un temps de malheur, les flammes ne sont plus visibles l'essentiel est que, sous la cendre, la braise soit gardée et défendue. 


"Chacun est responsable, chacun est responsable de tous"


Cette phrase de Saint-Exupéry me revient ainsi que cette magnifique définition de la sentinelle qu'il nous laisse dans son ouvrage posthume "Citadelle" (1948), véritable testament spirituel et politique.

Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944)
« Sentinelle,sentinelle, tu es sens des remparts (...) Tu vas de long en large, d'abord ouvert à la rumeur d'un désert qui prépare ses armes et inlassablement te revient frapper comme la houle, et te pétrir et te durcir, en même temps que te menacer. Car il n'est point a distinguer ce qui te ravage de ce qui te fonde, car le même vent qui sculpte les dunes et les efface, le même flot qui sculpte la falaise et l'éboule, la même contrainte qui te sculpte l'âme et l'abrutit, le même travail qui te fait vivre et t'en empêche, le même amour comblé qui te comble et qui te vide. Et ton ennemi, c'est ta forme même car il t'oblige a te construire à l'intérieur de tes remparts.(...)

Sentinelle, sentinelle, c'est en marchant le long des remparts dans l'ennui du doute qui vient des nuits chaudes, c'est en écoutant les bruits de la ville quand la ville ne te parle pas, c'est en surveillant les demeures des hommes quand elles ne sont que morne assemblage, c'est en respirant le désert autour quand il n'est que vide, c'est en t'efforçant d'aimer sans aimer, de croire sans croire, et d'être fidèle quand il n'est plus à qui être fidèle, que tu prépares en toi l'illumination de la sentinelle, qui te viendra parfois comme récompense et don de l'amour.


Fidèle à toi-même n'est point difficile quand se montre à qui être fidèle, mais je veux que ton souvenir forme un appel de chaque instant et que tu te dises : "Que ma maison soit visitée. Je l'ai construite et la tiens pure... ". Et ma contrainte est là pour t'aider. Et j'oblige mes prêtres au sacrifice même si les voilà, ces sacrifices, qui n'ont plus de sens. J'oblige mes sculpteurs à sculpter même si voilà qu'ils doutent d'eux-mêmes. J'oblige mes sentinelles à faire les cent pas sous peine de mort, sinon les voilà mortes d'elles-mêmes, tranchées déjà par elles-mêmes d'avec l'empire. Je les sauve par ma rigueur ».



"Chaque sentinelle, je la veux responsable de tout l'empire"








7 commentaires :

  1. Bonsoir, je suis un ancien sous-officier de l'armée française, j'ai 54 ans et je m'appelle Fabien Morandini. A mon époque mes camarades et moi même n'avancions pas masqué, nos noms étaient bien visibles sur nos bandes patro. Ce qui apparemment n'est pas votre cas : qui vous êtes c'est important, cela prouve que vous avez le courage de vos opinions. Nombreux sont ceux qui s'expriment, accusent, dénoncent, portent des jugements dans l'anonymat. C'est comme cela que les résistants et patriotes français étaient dénoncés à la Gestapo à une autre époque. Je suis d'origine italienne, ma grand mère est née dans l'empire Austro-Hongrois, mon grand père était un résistant français, ma femme est ukrainienne russophone et aime son pays comme j'aime le mien, et ma fille parle le russe, l'ukrainien, l'allemand et le français. J'ai de nombreux amis de St Petersbourg, à Minsk et évidement en Ukraine où ma femme a sa famille et la grande majorité d'entre eux ne soutiennent pas plus les milices Pro-Russes, que les milices de Pravy Sektor. C'est à cause de gens comme vous, les extrémistes de tous bords, que l'Europe a connu deux guerres mondiales, la guerre du Kosovo et bien d'autres. Si vous avez envie de vous défouler, allez rejoindre les combattants : eux au moins ont le courage de risquer leur vie. Vous vous ne risquez derrière votre ordinateur et vous vous cachez . J'oubliais : en plus d'être français je suis également alsacien, comme quoi on peut être attaché à sa région et sa culture, et servir son pays. PS : Si vous en avez encore l'âge la France a bien besoin de recruter de nouveaux soldats en ce moment pour permettre la relève de nos combattants engagés actuellement dans de nombreuses Opex. - De la part d'un patriote français qui n'a pas peur de dire son nom pour s'exprimer. A bonne entendeur.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Bonjour, primo, mon nom n'est pas caché, loin s'en faut et sachez que je n'ai jamais marché masqué sauf quand les procédures professionnelles l'imposent, contrairement à vous, qui ici m'adressez votre diatribe narcissique sous anonymat ! Quant à la bande patronymique, je l'ai aussi porté pendant de nombreuses années sous le képi, et je n'ai pas beaucoup de leçon à recevoir d'un pseudo patriote qui prétend se faire la parangon de l'histoire de l'Europe par relation ou filiation personnelle (le mérite comme l'infamie ne sont pas héréditaires).

      Vos arguties fallacieuses ne prouvent qu'une seule chose : vous n'avez pas pris le temps de me lire et de comprendre, car c'est tellement plus facile de coller une étiquette sur quelqu'un...
      Quand vous évoquez mon pseudo extrémisme ayez le courage de le citer, cela peut m'intéresser au plus haut point, car d'Antonio Gramsci à Carl Schmitt, ou de Louise Michel à Léon Degrelle, vous allez avoir du mal dans mes références multiples à me coller une étiquette !
      Je suis un européen d'origine celto-germaine, naît dans une France qui a vendu son âme au mondialisme chrétien puis au libéralisme étasunien, à cause de la complicité de laquais de votre espèce qui ont cupidement servi les princes avant de partir sans risque du système.
      Car quand on déserte lâchement l'armée pour une retraite proportionnelle anticipée, cela signifie que l'on a pas le goût du risque et que sa vision sociétale est égocentrique et économique...
      Après cela venir donner des leçons de patriotisme... c'est pitoyable... Il semblerait que de l'Europe vous n'ayez hérité que de sa diversité et non de son esprit...

      Apprenez à lire et à agir, il n'est jamais trop tard, encore faut-il en être capable, et dans la volonté et dans les compétences.

      Recevez, vil anonyme, l'expression des sentiments que votre cynique arrogance m'inspire...

      Supprimer
    3. Erwan Castel, beau nom celte! Breton, en fait. Quant à moi, mon nom est Pierre Gariépy et je suis canadien, mes ancêtres sont venus de Normandie en Nouvelle-France au 17e siècle. Votre site est excellent. Il est très encourageant de voir le nombre de sites identitaires qui surgissent en France, en Europe, aux États-Unis, au Canada et en Australie. C’est vraiment le foisonnement. Identitaires de tous les pays, unissez-vous! Surtout ceux d’Europe et des pays européens outre-mer. Nommons-les : le Canada, les États-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Argentine, l’Uruguay, le Costa Rica, l’Afrique du Sud. Et même les trois états de la pointe sud du Brésil, à très grande majorité blanche et dont une brésilienne m’avait dit qu’ils « veulent se séparer ». Intéressant, non? Quant à Fabien-l’italien-ukrainien-français-russe-allemand-alsatien-austro-hongrois-martien – je n’ai rien oublié, j’espère – il faut absolument qu’il déménage à Bruxelles pour ouvrir une boutique de « Genuine European Souvenirs » avec petits drapeaux de l’Union Européenne et posters de Dominique Strauss-Kahn. Oups! J’oubliais…….c’est déjà le cas!

      Supprimer
  2. Bonjour,
    je n'ai pas eu la patience (ou le temps) de trouver sur votre site une adresse email de contact, qui peut-être n'existe pas.
    Je voudrais surtout vous féliciter pour ce site, cette belle découverte que j'ai eue à travers Fiertés Européennes.
    J'ai moi même lancé un site qui, d'une autre façon, produit des opinions issues de la même "sensibilité" (en langage efféminé politiquement-correct) que la vôtre : http://www.nujna.com
    Je pense, également, qu'il est totalement ridicule pour un Européen de ne pas dénoncer les manoeuvres Américaines.
    Certaines sont moins spectaculaires que ces massacres en Ukraine que vous dénoncez, mais tout aussi préoccupantes voire plus. Aidés par leurs valets allemands de l'UE, les américains empêchent la Bulgarie de réaliser avec la Russie le South Stream, ce tuyau de gaz destiné à alimenter le Sud-Est de l'Europe.
    http://nujna.com/accueil/nouvelles/index.php
    C'est avec plaisir que je serais en contact avec vous si c'était possible, par email.
    oscar@nujna.com
    Cordialement,
    Oscar

    RépondreSupprimer
  3. Par rapport à ce que nous raconte l'Anonyme en question, ci-dessus : "C'est à cause de gens comme vous, les extrémistes de tous bords, que l'Europe a connu deux guerres mondiales, la guerre du Kosovo et bien d'autres" ... les "extrémistes" ne sont jamais définis que par ceux qui sont au pouvoir. Les guerres ont été des guerres allemandes faites pour favoriser les intérêts anglo-américains. Qu'il s'agisse des deux guerres mondiales, du Kosovo et maintenant de l'Ukraine, c'est à nouveau la même rengaine.
    Les patriotes Européens doivent se battre pour se rapprocher des peuples slaves, en particulier ceux orthodoxes, et s'éloigner de l'axe anglo-germanique dont les méfaits remontent aux temps de la guerre de Crimée et de la guerre russo-turque.
    http://nujna.com/politique/dossiers/turquie.php

    RépondreSupprimer
  4. Une mort rapide, une lente agonie, tout cela pour du gaz de schiste après avoir combatu si durement pour mettre dehors des voleurs !

    Bonjour,

    je ne sais pas ce qui est mieux, les mots ou le fusil!

    Mais je suis sure d'une chose dans ce monde, nous devons affutter beaucoup plus notre empathie. Nous avons tous le droits de nous tromper, de faire des erreurs, de nous améliorer .. d'être meilleur. Ces gens ont souffert, souffrent du Donbass à Lviv en passant par Shostka à Odessa, nous devons par les mots et les mains faire ce que nous pouvons pour changer ce monde et le rendre moins monnayable.

    Bravo pour votre site et battons nous à coups de mots, d'éducations, élevons nos enfant avec plus d'empathie et moins d'Xbox ;-)

    E.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter cette règle.