mardi 10 mai 2016

Les adieux de la slave

Quand une chanson populaire devient un hymne mythique



L'"Adieu de Slavianka" (en russe : Прощание славянки, Prochtchanie Slavianki) est une marche patriotique russe, écrite par le compositeur Vassili Agapkine en l'honneur des femmes bulgares disant adieu à leurs maris en partance pour la Première Guerre balkanique. La marche fut représentée pour la première fois à Tambov en 1912 et sortit ensuite en disque. Slavianka signifie « slave » au féminin.

La mélodie obtint une rapide popularité en Russie, mais aussi dans les pays voisins pendant la Première Guerre mondiale, alors que les soldats russes quittaient leurs foyers au son de cette musique. Cette marche fut également utilisée comme hymne non officiel de l'Armée blanche de l'amiral Alexandre Vassilievitch Koltchak.

Symbole de la Grande guerre patriotique...

...devenu marche militaire traditionnelle

On crut longtemps[Qui ?], à tort, qu'en raison de son utilisation dans le film Quand passent les cigognes (1957), la chanson était bannie d'Union soviétique à cause de son association au régime tsariste et au mouvement contre-révolutionnaire. Ce n'était pas le cas. Cette marche fut publiée dans une collection non officielle de chants de l'Armée rouge, et elle fut réenregistrée au début des années 1940, par un orchestre militaire sous la direction d'Ivan Petrov (1906-1975). Cette marche était et est toujours fréquemment jouée lors des parades militaires sur la Place Rouge.

En conséquence, plusieurs compositeurs russes et polonais essayèrent d'écrire des paroles adéquates à cet air. Pendant les années 1990, le parti Iabloko fit pression pour que la marche soit adoptée en tant qu'Hymne national de la Russie, mais sans succès. Actuellement, la marche est reconnue comme hymne de l'oblast de Tambov. Les bateaux traversant la Volga et le Transsibérien, qui relie Moscou à Vladivostok, entonnent fréquemment cet air avant de partir. Le Train no 2, alors appelé « Ukraine », partait habituellement de Kiev pour Moscou au son de cet air."

Traduction française de la version de 1912

Lève-toi, Terre Russe, défends ta Foi !

Nous avons composé bien des chants dans nos cœurs
Glorifiant la terre natale.
Nous t'avons aimée quoi qu'il arrivât,
Toi, notre Sainte terre russe.

Tu as levé haut ta tête
Ton visage a rayonné comme le soleil.
Tu es devenu victime de la traîtrise --
par ceux qui t'ont trompée et vendue !
________

Refrain :

Une nouvelle fois, en avant !
Une nouvelle fois, le clairon nous appelle !
Une nouvelle fois, nous grossirons les rangs
Et marcherons tous vers la sainte bataille.
Lève-toi, Terre Russe, défends ta Foi !
________

La Sainte Russie attend la victoire.
Répondez, défenseurs de la foi Orthodoxe !
Où est votre Ilya,
Où est Dobrynia ?
La mère appelle ses fils.
________

Nous sommes tous les enfants d'une Grande Puissance,
Nous nous souvenons tous des commandements de nos ancêtres :
Pour le Drapeau, l'Honneur, la Gloire,
N'ayez de pitié ni pour vous ni pour l'ennemi.

Lève-toi, Russie, de ta prison d'esclave,
L'esprit de la victoire t'appelle : il est temps de partir à la bataille !
Levez vos étendards
Pour le Vrai, le Beau, et le Bien.
_______

Et pour finir l'interprétation émouvante faite par la chanteuse Zara accompagnée de Pevtsov, certainement celle que je préfère...

La chanteuse Zara en duo avec Dmitry D.Pevtsov


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter cette règle.